Réglementation

Travail en hauteur : Le décret du 1er septembre 2004

Reglementation echafaudage - Travail en hauteur : Le décret du 1er septembre 2004

Tous les professionnels utilisant des matériels d’échafaudage sont concernés par les récentes évolutions réglementaires et normatives suivantes.

Il rend la note de calcul obligatoire en toutes situations. Il précise également que lorsque la note de calcul n’est pas disponible ou que les configurations structurelles envisagées ne sont pas prévues par la notice technique du fabricant, un calcul de résistance et de stabilité doit être réalisé par une personne compétente.

  • Grâce à notre Bureau d’étude, nous vous apportons tout le conseil nécessaire, quelle que soit la configuration envisagée.
  • Notre double certification MASE et QUALIBAT 1413 vous apporte une garantie de sécurité et de qualité de travail.

Article R 233-13-32

Il impose la formation du personnel et précise que les échafaudages ne peuvent être montés, démontés ou sensiblement modifiés que sous la direction d’une personne compétente et par des travailleurs qui ont reçu une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées.

  • C’est le cas pour l’ensemble des équipes de montage d’APM, formées et sensibilisées à la sécurité en continu.

Article R 233-13-31

Il précise que la mixité des matériels est interdite et que les assemblages doivent être réalisés de manière sûre, à l’aide d’éléments compatibles d’une même origine et dans les conditions pour lesquelles ils ont été testés.

  • Nous garantissons à nos clients l’utilisation exclusive de matériel d’échafaudage LAYHER.

L’article R 233-13-33 préconise l’utilisation de garde-corps de sécurité définitif. Une protection appropriée contre le risque de chute de hauteur et le risque de chute d’objet doit être assurée avant l’accès à tout niveau d’un échafaudage, lors de son montage, de son démontage ou de sa transformation.

Article R 233-13-32

renforcé par la recommandation CNAM R408 du 10 juin 2004 dit qu’il y aura lieu, en priorité, d’utiliser des matériels préfabriqués, dont les garde-corps sont mis en place à partir du niveau inférieur déjà exécuté et protégé, avant la mise en place du plancher supérieur. Cette recommandation R408 redéfinit et élargit les éléments du décret pour les phases de montage, d’utilisation et de démontage des échafaudages de pied.
A noter également que l’arrêté du 21 décembre 2004 impose au chef d’établissement utilisateur de l’échafaudage des responsabilités en termes de vérification et contrôle de l’échafaudage.

A noter également que l’arrêté du 21 décembre 2004 impose au chef d’établissement utilisateur de l’échafaudage des responsabilités en termes de vérification et contrôle de l’échafaudage.

Reglementation echafaudage - Services et engagements

BUREAU D’ETUDES

Reglementation echafaudage - Bureau d'étude

L’expertise de notre bureau d’études pour vous accompagner et vous conseiller à toutes les étapes du projet.

INSTALLATION

Reglementation echafaudage - Installation

Sécurité maximale : nous disposons de nos propres équipes de montage d’échafaudages pour maîtriser parfaitement le planning et la qualité du travail.

SUIVI

Reglementation echafaudage - Suivi

Pour les chantiers les plus longs, nous prévoyons les visites de conformité aux échéances prévues par la loi.

L’ECOUTE

Reglementation echafaudage - L'écoute selon APM

Proximité et Réactivité nous permettent de rester au plus proche de vos préoccupations et de votre projet.

Respect des normes

Reglementation echafaudage - Respect des normes

Certifiés pour les échafaudages fixes de technicité supérieure par la norme Qualibat 1413, nous vous garantissons une mise en oeuvre dans les règles de l’Art.

Votre satisfaction

Reglementation echafaudage - Sécurité

Formées aux notions fondamentales de la sécurité, nos équipes attacheront également le plus grand soin à répondre à vos demandes.